Le Choix de Rudi

Le Choix de Rudi

Françoise Dargent

Paru le : 19 août 2015

Format : 13.5 x 21.5 cm

EAN : 9782012044425

352 pages - 15.9 €

Résumé

"Novembre 1951, Union soviétique. Il fait un froid de loup. Rudi a 13 ans. Il court dans la forêt pour échapper à son père, ce père parti à la guerre et qui n’en est jamais tout à fait revenu, ce père qui ne le connaît pas. Le père de Rudi aurait voulu un fils à son image : un gars qui aime la chasse, qui fera un métier d’homme. Pour Rudi, la vie, c’est la musique et la danse. Sa force, sa puissance, il les met dans chacun de ses pas, de ses pliés, de ses sauts. Bientôt, envers et contre tout, Rudi écrira lui-même son avenir. Bientôt, il vivra son rêve, celui qui va l’emmener à Moscou, Leningrad et à travers le monde, celui où il devient un danseur inoubliable : Rudolf Noureev… ".

Commentaires

  • Marine

    Publié il y a 3 années -

    J’ai été surprise que le roman s’arrête aussi brutalement, j’étais fascinée par la personnalité de Rudolf Noureev, à tel point que je voulais aller plus loin et en savoir encore plus. Les notes de l’auteur permettent d’approcher la vie de ce grand danseur après la fin du roman, une vie d’adulte tout aussi passionnante que son enfance et adolescence. J’ai passé un bon moment de lecture en compagnie de ce personnage et de toutes les rencontres qu’il a effectuées pour vivre de sa passion, qui était toute sa vie. L’auteure présente avec élégance et force le choix de Rudi, un choix qu’il assumera, pour lequel il se battra. Il a une ambiance, un univers, un pays, c’est un petit bijou à part et foncièrement captivant à lire.

  • Jessica

    Publié il y a 3 années -

    Un énorme coup de cœur pour moi !!
    Un magnifique roman, écrit par Françoise Dargent, une auteur humble à la plume très belle, qui fait revivre Rudolf Noureev, considéré comme le plus grand danseur étoile du 20e siècle. François Dargent réussit la prouesse de lui redonner voix, et nous emmène à travers le récit d’une passion dévorante, dans la Russie d’après-guerre, pauvre et communiste, pour laquelle être un danseur, qui plus est un homme, est inacceptable. Si Rudolf est insupportable et insolent, il nous est toutefois sympathique. On dévore les pages, avide de savoir ce qui lui arrivera, et s’il parviendra enfin à vivre de sa passion.

  • Du même auteur