The Cruelty : Les premiers retours
À la une

The Cruelty : Les premiers retours

Le 14 mars 2017

Un mois a passé depuis la parution de The Cruelty, le puissant thriller de Scott Bergstrom, et la blogosphère lui a réservé un accueil particulièrement chaleureux. Voilà un échantillon de ce qui se dit :

« Ce premier tome nous entraine au travers de l’Europe auprès d’une adolescente qui va devoir faire preuve d’adresse, d’intelligence et de cruauté si elle veut retrouver son père. Avec un rythme haletant et une tension permanente, l’auteure nous immerge à la perfection dans le nouveau monde de son héroïne et nous laisse présager une suite encore meilleure. À découvrir si vous avez envie de lire un excellent thriller young adult sous fond d’espionnage en Europe. »

https://bettierosebooks.com/2017/02/21/chronique-the-cruelty-de-scott-bergstrom/

« J’ai apprécié le personnage de Gwendolyn qui démarre à un point A pour arriver à un point B dans un mouvement loin d’être linéaire. L’évolution de sa personnalité, de ses comportements, de sa vision du monde tout simplement est très intéressante. Les extrémités qu’elle atteint pour parvenir à ses fins, à savoir retrouver son père, sont incroyables.

[…] Un point que j’ai vraiment aimé dans le roman : la cruauté. L’auteur met un point d’honneur à faire de la cruauté le noyau dur de ce thriller et le lien avec le titre est fréquemment fait. La cruauté se révèle être présente à tous les coins de rue dans le récit, de manière externe mais aussi interne. C’est tout le sujet de l’histoire, Gwendolyn se trouve être en proie à cette cruauté et n’a qu’une solution face à ce qu’il l’entoure, être encore plus cruelle que le reste de ses assaillants. »

http://www.casscrouton.fr/the-cruelty-scott-bergstrom/

« L’univers est de plus en plus sombre, glauque, dur, froid au fur et à mesure qu’on s’enfonce dans le roman. Au fil des villes traversées par Gwen pour retrouver son père c’est de pire en pire et pourtant c’est aussi de plus en plus passionnant et captivant ! J’ai été sous tension jusqu’à la fin ! Impossible de lâcher le livre, parce que j’avais trop BESOIN de savoir la fin !

Gwen est un personnage auquel je me suis rapidement et facilement attachée. J’ai eu peur pour elle, j’ai été en colère en même temps qu’elle, j’ai vraiment réussi à m’identifier à elle. Elle découvre le monde de la rue, elle qui n’a toujours connu que les privilèges dû à une fille de diplomate. Elle fait preuve de beaucoup de sang froid et de force (autant physique que morale !). »

http://parlons-bouquins.blogspot.fr/2017/02/the-cruelty-tome-1-scott-bergstrom.html