Les citations Midnight Sun
À la une

Les citations Midnight Sun

Le 24 juillet 2020

Tout comme vous, nous n’avons pas accès au dernier roman de Stephenie Meyer : Midnight Sun. Nous devons aussi attendre jusqu’au 5 août avant de pouvoir dévorer cet énorme pavé. Car oui ce roman fait 850 pages. Vous aurez de quoi vous occuper pendant une partie du mois d’août ! 😉

Sauf si comme nous vous allez le dévorer en une soirée. Entre nous, très franchement, ça ne nous étonnerait pas !

 

Toutefois, nous avons quand même eu accès à de courtes citations pour nous mettre l’eau à la bouche. On vous en avait partagé quelques-unes sur Instagram, mais nous voulons vous faire un article pour toutes les retrouver d’un coup !

 

Nous pouvons vous en proposer 11, n’en manquez pas une miette, et savourez-les ! 😉

 

 

Numéro 1 :

[Rosalie] m’adressa un coup d’œil de gratitude qui, un instant, altéra ses traits comme jamais. Soudain, je me rappelai combien elle était belle.

 

 

Numéro 2 :

Qu’as-tu à me mater comme ça, espèce de sale petit laideron ?

 

Bella blêmit, comme subjuguée par le coin de la cafétéria qu’elle contemplait. Je me tournai afin de lancer un coup d’œil menaçant à Rosalie. Retroussant les lèvres, je sifflai doucement dans sa direction.

 

C’est elle qui a commencé, bouda ma sœur.

 

 

Numéro 3 :

J’étais mortifié de m’être laissé influencer par des créatures qui ne lui arrivaient pas à la cheville. J’avais jalousé leur liberté, cependant. J’avais aussi cru que je serais en mesure de ne pas chuter dans les abysses moraux où ils sombraient, puisque j’étais si spécial. Mon arrogance d’alors me révoltait aujourd’hui.

 

 

Numéro 4 :

Je bougeai d’abord lentement, à une vitesse presque humaine, tandis que je me douchais pour effacer tous les résidus de la forêt de ma peau et de mes cheveux. Comme un peu plus tôt dans la voiture, je me sentais abîmé, dégradé, comme si j’avais perdu mes forces. C’était dans la tête, bien sûr. Il aurait fallu un miracle, un cadeau, pour que mon extraordinaire puissance disparaisse vraiment. Pour que je m’affaiblisse jusqu’à être inoffensif.

 

 

Numéro 5 :

— Maintenant, on continue jusqu’à ce que la chaussée disparaisse.

 

— Et qu’y a-t‑il après la chaussée ?

 

Des bois déserts. Une absence totale de témoins. Un monstre.

 

— Un sentier.

 

 

Numéro 6 :

— Je t’achèterai une nouvelle Jeep, Emmett, soufflai-je.

 

Pas de souci, ricana-t-il.

 

 

Numéro 7 :

Et si j’utilisais le coup de « l’éblouissement » ?

 

 

Numéro 8 :

À présent, je devais entrer en scène. Mon rôle serait celui du méchant.

 

Numéro 9 :

Chaque mot que nous prononcions était une graine de grenade supplémentaire.

 

Numéro 10 :

Ses mystérieuses prédictions étendaient leurs tentacules si loin dans le futur qu’elle-même ne saisissait pas toujours pourquoi elle faisait telle ou telle chose. Ainsi, elle avait perçu, des années avant que Bella s’installe à Forks, que j’allais devoir affronter cette épreuve des plus bizarres.

 

Si ça se trouve, elle était vraiment omnisciente.

 

 

Numéro 11 :

Nous nous dévisageâmes pendant que je digérais la nouvelle : de la même manière qu’elle était mon premier amour, j’étais sa première… toquade. Cette concordance me procura un étrange plaisir doublé d’un certain trouble – elle débutait sa vie passionnelle d’une façon tordue, malsaine.

 

 

Oui, nous sommes au courant que ces citations sont très courtes, mais la date de sortie approche à grands pas, et vous pourrez bientôt croquer le livre à pleines dents ! Restez connecté(e)s à notre Instagram (@hachetteromans), des surprises arrivent bientôt ! 😉

N’oubliez pas qu’il sera disponible dans tous vos points de vente à partir du 5 août !

Peut-être sera-t-il victime de son succès ?

 

À très vite,

L’équipe Hachette Romans 😉