La Ville sans vent – Les avis des libraires
À la une

La Ville sans vent – Les avis des libraires

Le 8 juin 2020

Nous sommes le 08 juin, et nous l’attendions avec impatience : La Ville sans vent est enfin disponible dans toutes les librairies !

 

 

Éléonore Devillepoix, la jeune autrice normande a su conquérir le cœur de nombreux de nos libraires !

Le roman a obtenu l’excellente note de 4,33/5 sur Netgalley ! C’est le roman coup de cœur de l’équipe Hachette Romans, mais aussi le coup de cœur fantasy des libraires !!

 

 

Les avis sont unanimes : l’histoire nous tient en haleine !

La Ville sans vent est très bien écrit : nous jonglons entre dialogue et description sans se perdre ! Et malgré un dénouement qui peut être vu comme fastidieux, la révélation finale est très belle ! L’univers est bien travaillé, nous nous attachons rapidement aux personnages de Lastyanax et Arka ! Nous pouvons même nous surprendre à aimer les méchants 😉 !

En plus d’avoir une belle couverture, le roman est rempli d’intrigues, d’action, de mystère, de magie, de malédiction, et une bonne dose de lutte des classes ! Tout pour plaire non ? 😉

 

Les commentaires des libraires :

Laurène Lea :

“Lastyanax est un mage de génie. Alors seulement âgé de 19 ans, il devient ministre d’Hyperborée après la mort énigmatique de son mentor. Au moment de choisir son disciple pour compléter sa candidature, il sera marqué par sa rencontre avec Arka, jeune fille de 13 ans, très débrouillarde et au caractère bien trempé qui semble ne pas avoir été éduquée dans le moule très protecteur de la ville sans vent. Alors que Lastyanax enquête sur la mort de son mentor, les deux nouveaux comparses que tout oppose ne s’attendaient pas à se retrouver autant mêlé dans des problèmes politiques et des complots dont ils ne connaissaient pas du tout l’ampleur.

La ville sans vent d’Éléonore Devillepoix est un roman de fantasy adolescent très prometteur. L’univers dépeint, bien que très politique, est décrit avec fluidité. Ma première déception est d’ailleurs le fait de très peu sortir de la ville d’Hyperborée. L’univers d’ Éléonore Devillepoix semble très complet et plein de finesse politique, mais on ne fait que de l’entrevoir ici et cela m’a un peu frustrée je l’avoue alors que l’intrigue l’aurait permis. Le début du roman est très addictif et je suis rentrée très rapidement dans la dynamique de l’intrigue cependant au fur et à mesure, j’ai trouvé que l’on tourné un peu en rond. Le roman peut être très lent à certains moments et l’intrigue a vraiment du mal à décoller.

Malgré ces quelques petits reproches, je n’arrive pas à ne pas aimer ce premier tome car, oui, il reste un premier tome et je peux lui pardonner ces deux petits points noirs. Lastyanax et Arka sont deux personnages que j’ai vraiment su apprécier. Avec chacun leur personnalité et leurs défauts, ils sont vraiment attachants et avec une petite dose d’humour bienvenue. La magie a ici une place importante et j’ai beaucoup apprécié les passages concernant l’apprentissage d’Arka, bien qu’elle ne suive pas grand-chose en classe !

La ville sans vent est un roman vraiment divertissant et avec un univers vraiment plein de promesses. Je reste très curieuse de la suite qui, au vu de la fin, saura grandement me ravir et me faire oublier les maladresses de ce premier tome !”

 

Marine Roupnel :

“Attirée dans un premier temps par la couverture puis par le résumé, c’est la qualité d’écriture, la découverte de la cité fantastique d’Hyperborée et ses protagonistes qui m’ont comblé. Rare sont les fois où l’on est emporté avec autant de plaisir dans un univers, celui de Arka et Lastyanax en fait désormais parti.”

 

Amandine Torrigiani :

“Un bon roman fantastique pour les ados a partir de 13 ans.

Les deux protagonistes principaux sont attachant chacuns à leurs manières. L’univer en lui-même est très bien travaillé sans trop de description. Juste assez pour entrer dans ce nouveau monde, sans que cela ne soit trop long.

De belles intrigues politiques, de l’action, des mystères une malédiction. Tout y est pour faire un bon roman.”

 

Nous n’avons qu’une seule recommandation : foncez en librairie et procurez-vous La Ville sans vent et bien sûr régalez-vous !

 

À très vite,

L’équipe Hachette Romans 😉