Avis de lecteurs Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens
À la une

Avis de lecteurs Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens

Le 5 septembre 2017

A l’occasion de la sortie du nouveau roman de Becky Albertally, (re)découvrez Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens !

Une histoire touchante qui aborde sans complexe une thématique importante : le coming out à l’adolescence.

On vous laisse découvrir les avis de lecteurs !

 

« Je ne m’attendais pas à être aussi émue par cette histoire! Les échanges entre Blue et Simon sont adorables et j’ai été très touchée par les réflexions que contient le roman sur l’identité de chacun et par cette force que chacun va trouver en l’autre pour s’affirmer et être enfin lui-même. Un très beau roman sur l’acceptation et l’identité à lire par tous. »

La suite de la chronique de My pretty books ici 

«  Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens est un roman qui parle d’homosexualité avec légèreté et avec tendresse, en évitant de tomber dans le drame. Ce qui arrive à Simon n’est pas forcément facile, mais le caractère du jeune homme rend les choses très simples. Lui et les autres personnages m’ont énormément plu, toute une galerie de portraits défile et tous ont leur place dans l’histoire. Je ne pensais vraiment pas aimer autant ce roman, prendre autant de plaisir à suivre Simon, apprécier autant ce qui le touche, ce qu’il vit.

J’ai été chamboulée vers la fin quand tout trouve une finalité. Entre les comportements et les histoires des uns et des autres, la pureté de la relation de Simon, j’ai eu les yeux qui piquaient d’émotion. Si je n’ai pas ouvert le livre des plus confiantes, je le referme en ayant eu la plus belle des surprises : un joli coup de cœur. »

La suite de la chronique de Bloggalleane ici 

« J’ai donc beaucoup apprécié ce roman qui traitait d’un sujet fort intéressant, d’actualité, ce qui donne un livre qui se démarque de ceux qu’on a l’habitude de lire et donc qui nous passionne d’autant plus. J’ai aimé le fil du récit, les personnages et les relations qui les liaient, ce qui fait que je ressors de cette lecture entièrement satisfaite, je n’ai pas trouvé de défaut à ce livre et je sais que je me souviendrai de lui encore longtemps. En conclusion : lisez-le, vous allez adorer. »

La suite de la chronique de Le souffle des mots ici